Une Dégustation Inoubliable Au Cave Legrand

Publié le par AlexT

Hier soir, peu après 20 :30,  c’est en voyant de la lumière dans le bureau de Gérard Sibourd-Baudry, au premier étage de la galerie Vivienne, que nous nous sommes permis de toquer à la porte. Notre intention était des plus courtoises, nous nous serions contentés d’une coupe de champagne ; Mais l’histoire fût toute autre…

D’abord, plantons le décor avec quelques mots sur la cave Legrand :

Cave Legrand dans le 2ème arrondissement de Paris
2 entrées: 1 rue de la Banque ou à l'intérieur de la galerie Vivienne

L’histoire de la cave Legrand remonte à 1945, date à laquelle Pierre Legrand devient propriétaire et vend des bougies, des alcools divers, de l’épicerie fine et du café torréfié dans l’arrière boutique. Quant aux vins, achetés à Bercy en tonneaux, mis en bouteilles sur place, ils étaient connus et identifiés par leurs étiquettes faites maison qui portaient la mention “mis en bouteille par le maître épicier”.

Ce n’est qu’à partir des années 70 que le vin prend toute son importance dans la renommée du magasin. Lucien, le fils, sillonne les grands vignobles pour y dénicher des vins inconnus et dont il assure la célébrité en les faisant goûter sur place. On peut citer entre autres le Mas Daumas Gassac en Languedoc et le domaine de Trevallon dans les Bouches-du-Rhône.

Dans les années 80, sa fille Francine hérite de ce même talent. A son tour de découvrir quelques “pépites” comme Zind-Humbrecht en Alsace, Selosse en Champagne, Tertre-Rotebœuf à Saint-Emilion, Grange des Pères en Languedoc…

La réputation internationale de ce qui n’était qu’autrefois qu’une simple épicerie, est acquise et la Galerie Vivienne, qui était déjà à l’époque un haut lieu du commerce, de la mode et des affaires, voit désormais son quotidien rythmé par l’affluence des amateurs du vin.

Depuis fin 2000, Christian de Chateauvieux et Gérard Sibourd-Baudry ont repris le flambeau. Tout en restant fidèle aux valeurs du passé, ils agrandissent le magasin en créant un espace dédié à la dégustation au centre d’une vinothèque. 

C’est à cet endroit précis, que 8 champenois ont redécouvert le mot « Champagne ».

RETROUVEZ LES ARTICLES SUR LES CHAMPAGNES DÉGUSTÉS CI-DESSOUS EN CLIQUANT SUR LEUR LIEN:


Cette dégustation a été sans aucun doute la plus belle que j’ai faite. Je remercie la petite Victoire, sans qui tout cela n’aurait pas été possible…

 
Aux observateurs: Comme on peut le voir sur cette photo, il manque nos commentaires sur le Côte Rotie Gallet Blanc et sur le Jacques Selosse Rosé: Je les garde volontairement pour plus tard.

 

Publié dans Nos dégustations

Commenter cet article