On A Su Sauvegarder Notre Rosé

Publié le par AlexT

La Commission européenne a annoncé qu’elle renonce à faire adopter une autorisation de fabriquer du vin rosé en coupant du rouge avec du blanc. Les viticuteurs français au premier rang…
 

Il n’y aura pas de changement dans les règles de production du vin rosé ”, a affirmé Bruxelles dans un communiqué de presse.

Elle avait pourtant assuré il y encore un mois qu'elle ne céderait pas; Qu'il serait en effet possible aux producteurs de l'UE de couper le vin rouge avec le vin blanc pour obtenir du vin rosé, comme il se fait en Australie ou en Afrique du Sud.

Mais après un lobbying intense des producteurs de rosé français, italiens, espagnols et même suisses, solidaire de notre cause, elle a finalement capitulé.

La France avait en effet réussi à retourner suffisamment de capitales pour bloquer l'adoption du coupage dont le vote aurait eu lieu le 19 juin.

Pourtant, à l’origine de cette proposition, l’Élysée n'avait rien trouvé à redire. Paris pensait effectivement que ce projet passerait inaperçu. Mais le réveil très médiatisé des viticulteurs français en début d'année l'ont incité à revoir sa position en mars.

Le choix d'autoriser le coupage "aurait entraîné une destruction économique et sociale" d'un secteur qui représente 11 à 12% de la production française, a ajouté M. de Volontat, président de l'Association générale de la production viticole (AGPV) en France.

On ne peut que se féliciter de ce volt-face de la part de Bruxelles.

 

Commenter cet article