Vins De Bordeaux 2008/09: Un Constat Surréaliste

Publié le par AlexT

C’est à la fin du mois de juillet que s’achèvera officiellement la campagne de commercialisation 2008/09 des vins de Bordeaux : La situation est alarmante.

Les chiffres viennent de tomber… Dans un contexte de crise internationale, seuls 4,9 millions d’hectolitre de vin ont été commercialisés, ce qui représente une diminution de 14% des sorties, de 15% des exportations tous pays confondus et de 29% des contrats d’achat.

Comme si cela ne suffisait pas, la situation empire encore à cause d’une météo catastrophique (20 000 hectares ravagés par les orages) ; D’une baisse des prix de certain lot en vrac ; De l’augmentation des stocks qui poussent les vignerons à restructurer les coopératives surchargées ; Enfin par le tassement des ventes de vin en GMS.

Seule exception de ses matins difficiles, les « 1er cru » et « étiquettes phares » qui tirent leur épingle du jeu sur le marché du luxe et non pas sur celui du vin !

On parle des vins de Bordeaux mais le constat est le même pour les vins de Bourgogne et de Champagne.

L’inter syndicat girondin en appelle aux aides de toute part… On leur souhait de sortir rapidement de ce marasme quant on sait que l’industrie bordelaise de vin emploie 40 000 personnes.

Retrouvez les articles traitant du même sujet:
- Primeurs 2008 en forte baisse: Quelques bonnes affaires semble-t-il!  
- Bordeaux primeurs 2008: "Le Millésime du Bon Vigneron"

Commenter cet article

EricL 18/10/2009 07:53



Bonjour,

Voilà des années que les  clignotants les avertissent pourtant : la viticulture française n'est plus seule au monde !

On ne peut pas vouloir le beurre et l'argent du beurre. Ces dernières années, le vin français croyait jouer dans la cour des grands avec des pratiques de plus en plus petites ou plutôtsimplifiées
et internationalisées. Bordeaux en tête.

Cependant il va falloir choisir, urgemment : la qualité ou bien l'honnête piquette internationale !

Dans le bordelais, ce choix passerai de toutes manières par un réforme dans les conduites de vigne, car ce vignoble a mauvaise image avec l'utilisation abusive de produits nocifs pour
l'environnement.

Les efforts de marketing ne manquent pas dans le bordelais, et les stars de la vinif ont ces dernières années fait beaucoup parler de ce vignoble. Mais rien n'y fait, c'est DANS LE RAISIN qu'il
faut faire des efforts.

A mon humble avis, car ce constat est vrai partout.