Plus que bruts, les nouveaux Champagnes

Publié le par Steph

Depuis quelques années, on voit apparaître de nouveaux Champagnes dans les catalogues des grandes maisons. Il s’agit des Ultra-bruts, bruts sauvages, bruts natures, Extra-bruts, bruts 0, bruts intégraux, bruts 100% …

Ces champagnes ont tous la particularité d’être moins dosés que les autres. Le dosage d’un Champagne consiste à ajouter de la liqueur d’expédition (sucre de canne mélangés avec de vieux vins de Champagne) pour remplacer le liquide perdu lors du dégorgement. Le dosage d’un brut est inférieur à 12 g de sucre par litre tandis que pour les extra-bruts le seuil est de 6g par litre (3 dont 0 ajouté pour les bruts natures). Dans le cas de ces champagnes le volume perdu lors du dégorgement est remplacé par l’ajout d’un vin identique. Le mode de consommation du Champagne a évolué au cours des dernières décennies pour tendre vers un côté plus naturel ce qui explique l’engouement pour ces vins très peu dosés alors que jusqu’à la seconde guerre mondiale la majorité des Champagnes bus en France étaient secs (dry) avec un dosage compris entre 17 et 32 g de sucre par litre.

Ces champagnes authentiques sont généralement destinés à des œnophiles avertis (journalistes, cuisiniers, artistes) car la grande majorité des consommateurs n’est pas encore prête à consommer ces vins. En effet la réussite d’un Champagne faiblement dosé nécessite d’avoir un très bon Champagne de base car il ne sera plus possible de compter sur la liqueur d’expédition pour cacher ses défauts. Par ailleurs, le Champagne étant un vin septentrional, il est souvent naturellement très acide, ce qui peut amener les vins peu dosés à avoir une acidité très forte voire à donner un vin vert et minéral qui peut surprendre les amateurs non avertis.

Contrairement aux bruts classiques, les champagnes faiblement dosés ne sont pas à servir à l’apéritif mais plutôt lors d’un repas. Ces champagnes accompagnent à merveille les saveurs iodées.

Le réchauffement climatique promet s’il perdure un bel avenir à ces Champagnes faiblement dosés. En effet, les raisins récoltés les années les plus chaudes sont plus précoces, moins acides, plus sucrés et sont donc idéaux pour ce type de cuvée.

Aujourd’hui Laurent Perrier avec 200.000 bouteilles par an de son ultra-brut reconnaissable à son étiquette bleue est leader du marché (53€). Ce Champagne aussi appelé « Champagne des huîtres » est la boisson préférée de Kate Moss.

Aujourd’hui, la plupart des maisons de Champagne lancent leurs bruts faiblement dosés. On notera en complément de Laurent Perrier, les Pol Roger pure brut, Drappier Brut Nature, Perle d’Ayala Nature, Gosset Celebris, Selosse Version Originale ou encore Clouet Silver Brut. 2010 devrait voir le lancement de nombreuses cuvées d'ultra brut par les grandes maisons.

Publié dans Les champagnes

Commenter cet article

arthur 30/08/2012 10:25


En effet, les extra-brut sont d'excellents champagnes. Ils sont certes plus difficiles d'approche mais pourtant ils révèlent extrêmement bien le terroir champenois (calcaire, craie...) http://www.vin-vigne.com/appellation/appellation-champagne.html

lizier 10/03/2010 00:30


 

Bonjour,


Je suis venu sur votre blog via l'annuaire d'over-blog. Ce que vous faites est pas mal


Je suis graphiste freelance si ça vous tente vous pouvez venir découvrir ce que je fait


Il me fera plaisir de répondre à votre demande si vous êtes intéressé par mes services.


http://www.nicolaslizier.com/


Bonne continuation dans vos projets.


Nicolas graphiste au Canada



EricL 28/02/2010 09:05


Excellent ! Kate Moss rhabillée en huitre...faites gaffe, d'autres ont des procès aux fesses pour moins que ça ! bravo !