Monoprix Gourmet Nous Ouvre Sa Cave Pour 2010

Publié le par AlexT

Hier soir au village de Bercy, dans le contexte de la Foire aux Vins Monoprix débutant le jeudi 10 septembre prochain, l’équipe d’Ad-vinum-eternam a eu le plaisir d’assister à la dégustation en avant-première d’une sélection de vins Monoprix Gourmet et d’échanger avec Jean-François Rovire, sélectionneur et acheteur des vins pour Monoprix.
 

   

Cela a été également l’occasion de connaitre la démarche unique et innovante de la sélection
des vins de la gamme Monoprix Gourmet avec son panel de conso-acteurs et son jury de sélection présidé par Bettane & Desseauve.
 

Belle initiative de la part de « Sowine », agence conseil en marketing et communication dédié à l’univers du vin, dont nous remercions au passage Philippe-Alexandre BERNATCHEZ pour son invitation.
 

Ad-vinum-eternam vous livre ci-dessous un bref aperçu des quelques vins que vous retrouverez dans les Monoprix en 2010. Nous espérons que nos remarques seront utiles à nos lecteurs.

 

Tout d’abord, le crémant :
 

Comme bons champenois que nous sommes, il est difficile de dire du bien des crémants. Et pourtant c’est avec étonnement que nous avons découvert le Crémant du Jura « Cave de la Reine Jeanne ». À un prix défiant toute compétitivité avec un champagne classique, c’est un vin bien fait, certes très sucré, mais agréable en bouche. Son producteur n’est autre que Stéphane Tissot dont la renommée de ces vins de paille n’est plus à faire. Vous trouverez ce vin à 6,90 euros la bouteilles (prix Foire aux vins)
 

Puis les vins blancs :
 

Beau travail pour Jean-Marc Brocard avec son chablis « Organic » 2007. Un vin issu d’une agriculture bio. Un attaque franche, un charme authentique et identifiable font de ce chablis une réussite. 11,90 euros. N’hésitez pas…
 

Belle découverte qui a conquis l’ensemble des bloggeurs présents : « Château de Fesles 2006 ». Ce vin sec d’Anjou est assez rond et nerveux avec de belles notes florales au nez, légèrement acide en bouche et un final persistant. Un petit régal à 6,90 euros seulement… au lieu de 14 euros dans les caves.
 

Un peu plus au nord, nous avons dégusté un vin fort intéressant, le « Domaine Pierre Frick Riesling Bihl ». Un avertissement : C’est un blanc très costaud, voir presque piquant mais nous avons apprécié cette férocité contrôlée. À boire avec un foie gras poêlé par exemple. 9,90 euros la bouteille.
 

Enfin les rouges : par ordre croissant de satisfaction
 

Commençons par une énorme déception collégiale avec « le Château l’Hospitalet La Réserve 2007 ». Un vin sans intérêt… à 6,90 euros.
 

Autre vin décevant, le « Domaine Madeloc Cuvée Seral 2006 » : Celui-ci manque d’âme tout simplement. Un travail classique pour attirer le grand public mais on ne retiendra que son goût confiture. Dommage… 12,90 euros. Non merci monsieur !
 

Voici un petit vin du Languedoc qui fait son effet : « Hecht & Bannier 2007 ». Outre sa belle étiquette marketing rajeunissante, on découvre un vin léger, fruité, facile à boire. En résumé, nous avons affaire à un vin bas de gamme mais de bonne qualité. À vous de vous y retrouver… 5,90 euros la bouteille. Ne vaut pas plus non plus !
 

« Château Tour de Pressac 2004 », Saint Émilion Grand Cru, est un vin bien construit, légèrement tannique, aux arômes prononcées de bois. En sommes, nous sommes unanimes pour dire que c’est un vin facile, sculté pour plaire. Il manque peut-être d’un peu d’élégance mais est très satisfaisant à 14,90 euros la bouteille.
 

« Domaine Montirius Les Garrigues 2007 », Vacqueyras AOC : Un vin costaud à 14,5% mais très agréable. Il est ouvert et très généreux à 12,40 euros la bouteille.
 

Le couronnement est certainement pour ce vin « Château Côte Montpezat 2002 ». Issu des Côtes de Castillon, on déguste un vin tannique (qui manquait à nos précédentes dégustations) et fondu. Des arômes maitrisées. Un petit bémol pour le final qui s’estompe un peu vite. Mais à 7,20 euros, soyons indulgent. 

Publié dans Nos dégustations

Commenter cet article